Tag Archives: ressources humaines

Une page se tourne : ciao Master ID

Avec un peu d’avance sur le programme officiel (bébé en vue oblige), j’ai défendu mercredi mon travail de master sur la gestion prévisionnelle du personnel dans une bibliothèque universitaire.

image_soutenance_AR

J’ai eu énormément de plaisir à effectuer ce travail de master sur une thématique peu traditionnelle pour notre domaine mais néanmoins très importante. En effet, dans un environnement en profonde transformation tel celui des bibliothèques universitaires, une gestion anticipatrice des ressources humaines est déterminante pour affronter les défis futurs.

La soutenance s’est très bien déroulée, la discussion qui a suivi était fort intéressante et mon mémoire devrait être accessible dans rerodoc prochainement. En guise d’amuse-bouche, voici le résumé:

Ce travail de Master porte sur la gestion prévisionnelle du personnel dans le cadre d’une bibliothèque universitaire en Suisse romande. Les bibliothèques universitaires sont confrontées à une évolution permanente et rapide de leur environnement. Pour y faire face, elles doivent impérativement anticiper l’avenir et développer les compétences de leur personnel. Dans cette optique, une démarche formalisée de gestion prévisionnelle du personnel peut représenter un réel atout.

Une première partie théorique évoque les changements et les tendances qui se profilent dans le monde des bibliothèques universitaires. Elle met en évidence la nécessité de faire évoluer les compétences des collaborateurs afin de pouvoir prendre en charge des activités nouvelles. La littérature consacrée à la gestion prévisionnelle du personnel (GPP) est passée en revue et illustrée par des exemples de bibliothèques ayant entrepris des démarches de GPP.

Une seconde partie présente une étude de terrain qui vise à dresser un état des lieux de la GPP à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne (BCUL). Douze entretiens individuels ont été menés et des documents internes en lien avec la gestion des ressources humaines ont été analysés. La méthodologie adoptée comprend l’élaboration d’un outil d’autodiagnostic, proposé en annexe, qui peut être réutilisé par d’autres bibliothèques. L’état des lieux révèle que la démarche de GPP de la BCUL est peu structurée, informelle et qu’elle relève uniquement de la direction. Des propositions sont formulées pour faire évoluer cette démarche et permettre à la BCUL de développer les compétences nécessaires pour mener à bien ses missions dans les années à venir.

 

La bonne personne au bon endroit au bon moment : aussi dans les bibliothèques ?

Tous les professionnels de l’information connaissent la devise: “la bonne information à la bonne personne au bon moment.” Il existe un credo similaire dans le domaine des ressources humaines: “la bonne personne  au bon endroit au bon moment (qui fasse ce qu’il faut) .” Les anglo-saxons appellent cela le succession planning. Dans son ouvrage Effective Succession Planning, William Rothwell décrit cette démarche comme “un effort délibéré et systématique d’une organisation d’assurer la continuité dans les postes clés d’encadrement, de retenir et de développer le capital intellectuel et les connaissances et d’encourager l’avancement individuel.”

En Suisse,  ce qui se rapproche le plus de cette approche est ce qu’Yves Emery et François Gonin nomment dans leur ouvrage Gérer les ressources humaines (2009) la gestion prévisionnelle du personnel. Il s’agit du « processus par lequel  l’organisation  identifie ses besoins en ressources humaines, quantitatifs et qualitatifs, en fonction de l’évolution prévisible de l’organisation et du personnel en place, afin d’optimiser la gestion des effectifs ». Ce processus chapeaute en quelque sorte tous les autres processus RH. Il affirme une approche stratégique et anticipative des ressources humaines et entretient des liens étroits avec la gestion de la performance et le développement des compétences.

Ces concepts sont-ils appliqués dans les grandes bibliothèques ? Paula Singer et Gail Griffith rapportent plusieurs initiatives de ce type dans des bibliothèques américaines. Leur livre Succession planning in the library (2010) est une boîte à outil très pratique pour mettre en place une planification de la relève dans le contexte d’une bibliothèque. Mais peut-on appliquer ces techniques dans le contexte d’une bibliothèque universitaire en Suisse ?

C’est à cette question que tentera de répondre mon travail de master avec comme terrain de recherche la bibliothèque universitaire de Lausanne. Il s’agira de faire le point sur les techniques de gestion RH actuelles et d’analyser dans quelle mesure des principes et des outils de gestion prévisionnelle et de planification de la relève pourraient être implantés dans une telle institution. J’essayerai de proposer des solutions pragmatiques et applicables pour que le personnel puisse s’adapter et disposer des compétences nécessaires pour assurer les missions futures d’une bibliothèque académique.